ZARATUSTRA

Section candidature en construction merci de patienter!!!!! Ne pas poster autre part !!!!!!!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Paladorn...

Aller en bas 
AuteurMessage
Sa Majesté Zaratustra
Admin


Messages : 59
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Paladorn...   Sam 12 Jan - 10:59

...racontes-nous ton histoire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zaratustra1111.forumpro.fr
Paladorn
Admin


Messages : 14
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Paladorn...   Mer 16 Jan - 9:38

...Je crois que j'ai toujours été un militaire dans l'âme. Aussi longtemps que je m'en souvienne, je me souviens avoir cotoyé les armes et le combat. Il est vrai que mon père était chef de la garde d'une ancienne cité elfe, appelée Minasserancoanga. Oui je sais, vous vous demandez d'où vient ce nom, mais pour tout vous dire, moi aussi je me le suis toujours demandé. Cela dit, ça ne changerait pas foncièrement ma vie de la savoir. Et puis, de toute façon, j'ai quitté cette ville il y a plusieurs années déjà.

En fait, tout s'est passé d'une drôle de façon. Je devais avoir dix-sept ans quand notre souverain de l'époque est tombé malade. Je me souviens que mon père passait tout son temps à son chevet et un jour, il revint en nous annonçant que le roi lui avait demandé de prendre sa suite à la tête de la cité, et qu'il avait accepté. Malgré tout, il ne fallait rien dire pour le moment car rien n'était officiel. Le fils du roi serait d'ailleurs surement déçu d'être ainsi évincé du pouvoir.

Quoiqu'il en soit, le lendemain vint et un autre jour encore sans qu'aucune annonce ne soit faite par le roi. Mon père, lui, ne rentra pas pendant trois longs jours. En fait, lorsqu'il finit par revenir, il nous annonça que le roi était mort depuis le soir où il l'avait nommé officieusement et que son fils avait aussitôt pris les rènes du pouvoir en commençant par enfermer mon père au cachot pendant trois jours après avoir affirmé que le trône lui revenait. Bien sur, le prince avait refusé et s'était montré des plus sévères avec mon père en le bannissant. Nous devions quitter le royaume dès le lendemain.

Une semaine s'écoula sans que nous quittâmes la ville. Nos affaires étaient prêtes mais mon père refusait que l'on baffoue ainsi la volonté d'un mourrant. Il essayait de réunir des hommes pour renverser le nouveau roi. Ce dernier finit tout de même par l'apprendre.

Ce fut la nuit la plus longue de ma vie. Les soldats brûlèrent notre maison quelques minutes après que nous en étions sortis. Mon père avait encore quelques informateurs fiables dans la garde du roi et nous avions pu partir à temps. Mais, cette fois, c'était pour de bon. Nous quittâmes définitivement la ville, sans nous retourner. En quelques jours, mon père avait réussi à réunir un petit groupe d'hommes, qui, en ajoutant leur famille, constitua une caravane d'une centaine de personnes.

Après environ un mois de marche, nous nous retrouvâmes au coeur d'une forêt qui nous plû. Nous nous installâmes au pied d'une montagne au coeur même des bois et au fil du temps, notre camp qui ressemblait à une halte de voyageurs se transforma en un village de sédentaire plus à une cité à part entière. Pendant la première année, tous les hommes et les femmes se relayèrent pour construire des bâtiments, élever les enfants, approvisionner le groupe en nourriture, en eau. Kilingsbourg était née. Ne me demandez pas pourquoi mon père nomma notre ville comme cela car je ne le sais pas et ne le saurai jamais.

Mon père décéda il y a quelques mois, en pleine force de l'âge, anéanti par plusieurs années de labeur. Il aimait profondément notre communauté et avait sacrifié sa santé pour notre bien être. Et pendant tout ce temps, il m'avait préparé à prendre sa suite, à être un dirigeant honnête et un gestionnaire malin.

J'ai aujourd'hui 21 ans, je suis jeune, mais riche d'une forte expérience. Notre cité d'origine a aujourd'hui disparu après des combats acharnés entre factions rivales. Je me dis aujourd'hui que mon père a pris la bonne décision en nous éloignant de ce coupe gorge. Malgré tout, nous avons aujourd'hui nos propres ennemis et j'ai eu la chance, lors d'une de mes excursions dans ce monde, de rencontrer un grand roi, à qui j'ai confié mon allégeance et avec lequel je sais que ma cité grandira...

Gloire à toi, Zaratustra!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paladorn...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZARATUSTRA :: Communauté ZAR :: Présentation des habitants-
Sauter vers: